30/08/2009

Cosmique ta Mère

Il y avait les vins chimiques,
la culture raisonnée,
les vins bio,
les vins biodynamiques
les vins nature;

et maintentant voici les vins cosmiques ou divins, à vous de juger...

 

magmarossologo

 

Extrait du site de Frank Cornelissen (Munjebel) - http://www.frankcornelissen.it

"Notre philosophie de culture se fonde sur le principe que l’homme est incapable de comprendre la Nature dans son intégralité, sa complexité et ses interactions. Nous avons choisi simplement de l’observer pour apprendre par les différentes progressions et changements énergétiques et cosmiques de Mère Nature et nous préférons suivre ses indications plutôt que décider par nous même que faire ou ne pas faire. Par conséquent ce choix nous a porté à ne pas labourer nos terres et à éviter tout traitement, chimique, traditionnel, biologique ou biodynamique, du fait qu’un traitement reste fondamentalement une intervention de l’homme qui finalement n’aura comme résultat que de mettre en évidence l’incapacité humaine d’accepter et d’interpréter intégralement la nature telle qu’elle est et qu’elle sera. La capacité divine de comprendre la complexité de l’univers n’appartient pas à l’homme qui n’en est qu’un élément. Néanmoins l’homme, alimentant son égoïsme, prétend toujours plus être Dieu, modifiant l'equilibre fragile de Mère Terre pour des raisons de rendement et de productivité, avec des conséquences délétères pour toute l’humanité.

Nos produits sont le résultat du travail accompli avec nos mains. Nos vins et  huiles d’olives, expression maximale et profonde de notre terroir, portent le nom de  Magma®. Tous ces vins et huiles, de lieux dits et millésimes uniques, proviennent de terrains à très haute vocation, à une hauteur comprise entre 650 et 980 mètres sur le niveaux de la mer, dans la vallée Nord du Volcan Etna, en Sicile. Magma® Rosso est issus de raisins Nerello Mascalese les plus nobles; notre futur Magma® Bianco sera de couleur dorée et produit avec des cépages blancs très anciens. L’huile dolives Magma® est extrait seulement d’olives de la variété "San Benedetto", en parfait état sanitaire et complètement mures.

Notre domaine s’etend sur environs 12 hectares, dont 8,5 hectares de vignoble taillé à gobelet (alberello) et le restant d’oliveraies, culture ancestrale en Sicile, amandiers et potagers. Pour éviter la monoculture nous avons décidé de replanter des arbres à fruits au milieu des vignes et nous gérons toute une diversité d’herbes spontanées; de plus la présence d’abeilles et d’autres insectes permet l’existence d’un écosystème plus complexe qui épargne à nos vignes un grand nombre de maladie. La dernière vigne à été plantée sans utiliser de porte greffes (vigne pied-de-franc) utilisant des baguettes provenant de ceps  pré-phylloxériques de notre meilleure vigne. Nous avons choisi la taille traditionnelle à "alberello" (gobbelet) en augmentant la distance entre les pieds pour permettre une aération et ventilation majeure. Comme autre avantage nous pouvons coupler d’autres cultures, sarrasin et légumes entre autres, qui représentent une source de composte naturel et caractéristique du milieu, sur nos terrasses fort caillouteuses. Nous cherchons à éviter toute forme de binage (sarclage) et tout type de traitement des champs. Objectif qu’on a réussi à atteindre aussi dans des années particulièrement difficiles comme 2004 et 2005. Néanmoins en 2002 et 2003, à cause des fortes précipitations et de l’humidité excessives nous avons du traiter avec la préparation traditionnel soufre-cuivré faute de perdre l’intégralité de la production. Depuis le début de la saison, par le biais d’une taille courte, nous programmons des rendements par pied très bas (environs 300 g). Toutes les grappes sont suivies le long de la saison: nous leur coupons les queues, nous éliminons tous grains endommagés et pas murs. Les vendanges sont assez tardives (entre la mi-octobre et la mi-novembre) pour obtenir une parfaite maturation du raisin, sans surmaturation. Nous évitons tout additif pendant toutes les phases de la vinification, et la mise en bouteille se fait sans l’emploi de SO2 (souffre). Le raisin est transformé au travers d’une processus délicat: fermentation selon des méthodes ancestrales dans des récipients de terre cuite (jarres) de différentes dimensions (150 - 400 litres) enterrés dans de la pierre de lave moulue. Nous laissons ensemble toute la masse (jus et peaux) jusqu’à l’obtention de la transformation totale de la matière (fermentation malolactique) pour entraîner un contact majeur avec les éléments cosmiques et pour extraire tous les aromes du raisin propres au terroir. Cette macération a une durée de 4 à 7 mois et varie selon le vin et le millésime. La macération du millésime 2003 s’est poursuivie pendant 14 mois environs. Après le pressurage, le vin est remis dans les jarres pour terminer son cycle de repos et d’evolution durant 18 mois supplémentaires avant d’être mis en bouteille.

Pour obtenir des produits de grande authenticité, nous n’utilisons pas d’additifs pour les stabiliser ou les préserver: nous cherchons à façonner des produits qui puissent s’exprimer librement. Pour cette raison il est impératif que les vins soient transportés et gardés à une température inférieure à 16°C"


Que peut-on rajouter après cela ?
Bonne soirée (que je termine en finissant la magnifique bouteille de Munjebel 4...


Youri Sokolow

09:42 Écrit par In Vino Veritas dans Italie | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Mais voilà. Que peut-on rajouter? Ben rien, çà n'est pas nécessaire, comme c'est précisé il suffit de terminer la magnifique bouteille de Munjebel 4. Heureusement qu'il existe des producteurs vraiment à part, c'est réjouissant (s'il faut des vins qu'on a envie de boire bien sûr). Ce post est à rapprocher de ceux concernant le vin naturel. Jerome

Écrit par : Jerome | 07/09/2009

Je voulais dire, mais vous aurez compris: "s'il font des vins qu'on a envie de boire bien sûr"

Écrit par : Jerome | 07/09/2009

Les commentaires sont fermés.