08/10/2009

B comme Belgique... et Bergeracois

Lundi midi, c'est la verte Dordogne qui coulait en face des Eleveurs, à Hal, en lieu et place du sombre canal.

Une sélection de vignerons du Bergeracois s'y étaient donnés rendez-vous, à l'initiative du Conseil Interprofessionnel des vins de Bergerac et de Sopexa Bruxelles.

Comme les Périgordins se font rares, ces derniers temps, dans nos contrées, pas question pour moi de manquer ce rendez-vous - d'autant que Sofie Dumont (Ladychef of the Year) et Andy De Brouwer nous avaient concocté des accords somptueux.

Monbazillac

Le Bergeracois vu du le château de Monbazillac (Photo H. Lalau)

A l'arrivée, une confirmation: les Monbazillac comptent parmi les meilleurs liquoreux au monde - le 2003 de la cave de Monbazillac était encore là pour le prouver. Les Saussignac, dans un style plus fluide, ne sont pas mal non plus.

Et puis une découverte: les Bergerac et Montravel de Moulin-Caresse - il y a des caresses qui ne manquent ni de nerf, ni de fruit.

Autre grand moment: le 2001 du Château Tiregand - le Petit Prince de la dégustation, dirait-on chez les Saint Exupéry - étonnant de fraÎcheur sous ses notes de moka et de grillé.

Voila une région qui mérite qu'on s'intéresse à elle d'un peu plus près.

13:12 Écrit par In Vino Veritas dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

merci Quel plaisir de lire votre blog, merci pour ces propos encourageants, rassurants et bien sympathiques. Celà nous donne la force de encore mieux faire surtout dans un contexte actuel difficile. J'ai passé un très agréable moment à Halle surtout au repas en bonne compagnie autour d'un excellent repas. A renouveller!!!
Vous serez les bien venus à Moulin Caresse lors d'un passage dans la région. ce sera un grand plaisir de vous y recevoir.
meilleures salutations
Sylvie Deffarge

Écrit par : Sylvie Deffarge | 09/10/2009

Les commentaires sont fermés.