08/03/2010

La femme, le vin, etc

Ca y est, c'est à nouveau la Journée de la Femme, et dans les gazettes, on se fait une joie de féminiser les thèmes. Même dans le vin.

Il faut dire qu'avec tous les clubs de femmes du vin qui fleurissent à droite à gauche, et tout le marketing qu'on fait autour du goût féminin (même la GD s'y met), il y a de la matière, Coco!

Coco, c'est le nom familier que tous les rédac'chefs donnent à leur jeunes recrues. Peut-être une référence aux perroquets qui parlent sans réfléchir, allez savoir.

"Bon, Coco, tu me trouves trois portraits de gonzesses pour demain, c'est la Journée de la Femme. Et que ça saute, le 8 mars, ça n'est qu'une fois par an...".

Désolé, mais je n'adhère pas. Les femmes n'ont pas besoin de journée, ce doit être l'égalité tous les jours. Mêmes droits, mêmes responsabilités, mêmes devoirs.

Quant à leurs vins, il y a bien longtemps qu'ils égalent ceux des hommes, ou les dépassent. Ce n'est pas une question de culotte, c'est une question de compétence.

Je dis bon vent aux femmes qui méritent une plus grande place dans tous les métiers, dont ceux du vin. Mais de grâce, qu'on arrête de les traiter comme une espèce à protéger! Et qu'elles arrêtent elles-mêmes de se créer des ghettos!

 

Hervé Lalau

13:53 Écrit par In Vino Veritas dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.