25/11/2010

M. Tchang goes to Beaune

5.132.075 euros contre 5.400.000 en 2009, mais avec moins de lots. La vente des Hospices de Beaune a fait recette,  une fois encore, surtout grâce aux négociants locaux, mais aussi aux acheteurs lointains, professionnels ou non, vieilles fortunes ou nouveaux riches. Notamment les Asiatiques, qui prennent de plus en plus le relai des Américains.

"Qu'est-ce que tu as fait cette semaine, Xin Tchang?" "Je suis allé à Beaune avec mon jet. J'acheté la cuvée la plus chère. Encore une que ce pirate de Ming Li Fou n'aura pas, gnak-gnak... Tu aurais dû voir sa tête..."

Bravo à Fabrice Luchini (plus à son aise à Beaune que Patriiiiiick Bruel l'an dernier, qui préfère le football). Bravo à Christies, bravo à la presse locale et internationale, bravo à tous ceux qui ont bien vendu l'affaire.

On va encore dire qu'IVV dénigre tout. Que nous sommes blasés. Mais non. Un peu taquins, peut-être. Seulement, nous attendrons les vins faits pour acheter.

12:52 Écrit par In Vino Veritas dans Bourgogne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.