30/11/2010

Les copeaux séduisent à Bordeaux

Les copeaux ont la côte, à Bordeauxn ces derniers temps. Au salon Vinitech, les  «bois pour l'œnologie» (doux euphémisme pour ceux que le mot copeau peut heurter) sont parmi les vedettes.

«Aucune autre technique n'apporte autant à un vin pour si peu d'investissement" s'enthousiasme Jean-Christophe Crachereau, chef du département expérimentation à la Chambre d'agriculture de Gironde.

Et ce n'est pas le directeur commercial Europe d'Evoak, Christophe Viguié, qui le démentira. Sa firme vend des "bopis pour l'oenologie" et se frotte déjà les mains:«Nos ventes sont à la hausse en 2010. Techniciens et œnologues les prescrivent de plus en plus, y compris pour l'élevage, où nos produits sont moins chers qu'une barrique. Le mouvement est identique en Espagne et en Italie" précise le vendeur à nos confrères de Sud Ouest.

C'est vrai que l'argument du prix est massue, en ces temps de crise. Et puis, cela reste de la cuisine interne aux caves, les consommateurs ne sont guère informés.

Et nous, qu'en pensons-nous? On lira à ce propos le dossier réalisé dans IVV d'avril 2009.

18:49 Écrit par In Vino Veritas dans Bordeaux, Tous pays | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.