02/01/2011

«Tariquet Classic 2009»

Quand on ne bénéficie pas d’une AOC de prestige, on peut aussi créer soi-même sa notoriété; ce fut la voie de la famille Grassa, avec le Domaine de Tariquet, en Côtes de Gascogne. Une  démarche couronnée de succès,puisque l’entreprise exploite aujourd’hui près de 600 ha, ce qui en fait de loin le plus gros producteur privé de la région.
Dans sa gamme riche en cépages et en cuvées, j’ai choisi le Classic - ugni blanc et colombard. Oui, les cépages de l’Armagnac (nous sommes à Eauze, au coeur du Gers).

Tariquet.jpg

On peut aussi en faire du vin. Et pas aussi neutre que ne le demande l’alambic. La preuve dès la bouteille débouchée (facile, c’est une capsule à vis). D’emblée, des fleurs blanches s’échappent, mêlés de pamplemousse et d’ananas - tiens, ils sont gascons, ceux-là? La bouche bien sèche, mais fine, prend le relais. A nouveau l’ananas, le litchi, aussi. La finale est nerveuse, le vin laisse une impression de délicatesse. Notez le degré: 10,5°. Il y a bien longtemps que je n’ai bu un vin aussi naturellement léger en alcool. C'est donc possible! Son équilibre, c’est sur la vivacité qu’il l’obtient.

Hervé Lalau

10:51 Écrit par In Vino Veritas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.