04/01/2011

In Larsaco Veritas (Sapiens & Habilis)

Lors des séances de dégustation "Découvertes" d'IVV, on goûte, on note, on garde, on regoûte, on écarte. A l'aveugle, bien sûr. Quand on garde, c'est publié dans la rubrique "On aimé". Dans le cas contraire, c'est selon. Soit on laisse la bouteille, quand le doute n'est pas permis, soit on redéguste chez soi. C'est ce que j'appelle les "re-bus d'IVV".

Mais les deux vins que voici, eux, ont passé la barre. Ils ont donc les honneurs de la rubrique en question.

Comme c'est moi qui ai pondu le commentaire (oh, modestement, je rassure les anti-journalistes), et comme je suis aussi allé sur place, j'ai envie de les mettre en avant sur ce blog; aussi parce qu'il est assez rare que deux vins du même producteur soient sélectionnés le même jour, et en deux couleurs. Ce fut le cas avec ces deux là, oeuvre d'un vignerons sacrément sage et sacrément habile... ou faut-il dire "sapiens et habilis"?

Terrasses du Larzac, Plan de l’Homme Habilis 2009

A Saint Jean de la Blaquière, le terroir languedocien de schistes et de galets roulés, le climat extrême, tantôt torride, tantôt diluvien, tantôt polaire, s’imposent à l’homme. L’homme, ici, c’est Rémi Duchemin (ex-Mas Mortiès), qui croie aux vertus du vins, lien entre les êtres. C’est sans doute pour cela qu’il donne à ses cuvées de noms d’espèces humaines. Celle-ci, l’Habilis, c’est son rouge.
Robe intense de vin jeune, fruit tout aussi intense (cassis, framboise, mûre).  Bonne texture. Un vin de plaisir immédiat, bien dans l’esprit sudiste. Grenache,  syrah et carignan. Elevage en cuves.

Coteaux du Languedoc, Plan de l’Homme Sapiens 2009

Même producteur que le vin précédent, mais en blanc (roussanne 95%, grenache blanc 5%).
Au nez, de la poire, de la pêche, quelques notes d’amandes; en bouche, pas mal de minéralité, pas trop d’alcool, de la finesse et beaucoup de personnalité. La finale saline réveille la bouche. Elevage sur lies.

Le reste des notes sur les produits dégustés est à lire dans IVV 145, qui vient juste de sortir de presse.

Hervé Lalau

17:44 Écrit par In Vino Veritas dans Languedoc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.