01/04/2011

Simplifier, c'est la clé

Un débat fait rage, actuellement, dans la France du vin; celui de la simplification. Les AOC sont compliquées, leur contenu pas toujours évident, l'exportation demande des concepts plus faciles à comprendre, il faut élaguer.

In Vino Veritas propose un plan allant dans ce sens.

1° A compter de ce premier avril, il ne sera plus fait mention d’un lieu de production sur les étiquettes de vin français que lorsque la valeur marketing ajoutée en aura été dûment établie par les experts en sûreté nucléaire de la firme Tepco. Un audit en ce sens sera diligenté, qui devrait aboutir à la suppression par irradiation de bon nombre de mentions inutiles.

2° Désormais, tous les vins français seront issus d'un assemblage d'au moins trois cépages, afin d'assurer l'homogénéité des produits mis en marché.

3° Pour que les étiquetages soient en adéquation avec ce nouveau contenu, et pour en faciliter la promotion, les cuvées à base de cépages blancs porteront la mention "Chardognon" (à l'exception des vins issus des régions à l'Est d'une ligne Wissembourg-Toul-Dole-Les Rousses, où les vins conserveront, à titre temporaire, la possibilité de mentionner l'indication "Riesvagnin").

Les cuvées à base de cépages rouges, quant à elles, porteront la mention "Cabernot" (pour les vins issus des départements au Nord d'une ligne Langon-Mâcon) ou "Syrache" (au Sud de cette ligne). Les rosés, quant à eux, porteront la mention "Provençade".

Dans un second temps, l'encépagement réel sera mis en phase avec ces mentions, des arrachages et  des replantations seront réalisés pour rationaliser la production. Le nombre de types de cuvées sera alors réduit à trois: White/Blan, Red/Rouj et Pink/Ros.

4° Afin d'uniformiser la mise en avant de cette offre simplifiée, Tepco proposera aux critiques vineux une formation à la dégustation des différents styles de vins déterminée plus haut, ainsi que des fiches de description normalisées. Les commentaires seront laissés à l'appréciation des auteurs (pour autant qu'ils ne s'éloignent pas trop de la description proposée).

Mais en contrepartie, sous chaque commentaire, l'auteur veillera à insérer le texte suivant:

"Blans, roujs et ros de Franç, pour tous les momens de la vi".

En version anglaise:

"Drink Frog, and sleep like a Log"

En version allemande:

"Französischer Wein, nicht so compliziert als Sie glauben"

En version espagnole:

"Vino frances, te quiero mas cada vez"

En version néerlandaise

'Franse wijnen, morgen beter dan gisteren".

Accessoirement, l'éditeur d'In Vino Veritas est heureux de vous annoncer que grâce à cette simplification, des économies substantielles vont être réalisées sur les postes "achats d'articles" et "impression", ce qui devrait permetttre,

1° de sauvegarder quatre arbres de la forêt suédoise

2° de ne pas augmenter le prix de votre abonnement l'an prochain.

La pagination devrait passer d'une moyenne de 42 pages par numéro à 2 pages par an (non compris les voeux de fin d'année, qui vous seront adressés par email). Qui dit mieux?

00:00 Écrit par In Vino Veritas dans Belgique, Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.