16/09/2011

LE MILLESIME 2011 EN ROUSSILLON (point à mi-septembre)

En Roussillon, cette année, les premières vendanges ont eu lieu dès le 08 août ! Les récoltes se sont généralisées dès la fin Août. Le point sur ces vendanges, sur la base du communiqué reçu du CIVR.

image.jpg

Mi-septembre est là et déjà plus de la moitié des vendanges sont réalisées!

La situation pour chaque cépage a été très bonne. En effet cela faisait longtemps (déjà 6 millésimes) que les vignerons n’avaient pas eu la chance d’avoir des charges normales à importantes sur la majorité des cépages; +50% par endroit par rapport à l’an passé, sauf sur les cépages extra méridionaux (merlot, cabernet…) !
Les degrés potentiels et les acidités de ce millésime sont comparables à 2010.
Les acidités totales sont restées d'un niveau élevé au vu de la quantité de récolte et de la chaleur !
Trois cépages ont été plus en retard que les autres cette année du fait de la charge : le Muscat Petits Grains, la Syrah et le Carignan.
Pour les Muscats à Petits grains, il a été impératif de récolter avant la dernière semaine d’Août pour éviter les phénomènes de passerillage.
La vendange semblait au début beaucoup moins concentrée qu'en 2010 mais les bonnes conditions climatiques ont permis une concentration des baies en augmentant petit à petit le profil qualitatif des raisins.

Concernant les maladies de la vigne, les conditions climatiques du printemps ont été favorables aux développements de champignons tels que l’Oïdium, le Mildiou …
Grâce au suivi des vignerons, ces infestations n’ont pas eu de conséquences. Le département a même connu la plus faible présence d’Eudémis depuis 10 ans !
Du fait de la charge (nombre de grappes), des grappes compactes et des grosses baies, quelques  parcelles où le vigneron aurait diminué sa vigilance ont été un peu touché par les pourritures grise et acide.

En conclusion, les conditions climatiques ont été très favorables à l'obtention d'une récolte conséquente. Les chutes de pluie d’octobre 2010 ont permis de reconstituer les réserves des souches, ce qui a provoqué une belle sortie et peu de problèmes à la floraison. La pluviométrie au printemps a quant à elle bien accompagné le cycle végétatif.
La progression de la maturité, liée à de très beaux mois d’août et septembre, a été continue, sans blocages. Les vendanges se sont déroulées sous les meilleurs hospices.
Les producteurs ont, en général, bien maîtrisé les problèmes phytosanitaires inhérents aux années pluvieuses. L'état sanitaire qui apparaissait comme potentiellement fragile du fait de la taille des baies et de la compacité des grappes est finalement resté très qualitatif.
La tramontane soufflant par alternance dès fin août a été une alliée précieuse.
Les raisins étaient très aromatiques.
Dans les parcelles grêlées, où il n’y a eu finalement pas d’installation de pourritures, on pouvait compter un pourcentage important de baies plus ou moins desséchées type raisin de Corinthe. Les travaux de tris, notamment pour élaborer des vins secs ont ici été salvateurs.

Les cuves de blancs et de rosés élaborées surprennent par leur potentiel aromatique et un équilibre acide préservé.
Les premières cuves de rouges vinifiées à partir de parcelles moins chargées ou bien à charge corrigée (vendange en vert) sont elles aussi aromatiques et présentent des tanins très agréables.
La tramontane aidant, la progression de potentiel alcoolique permet déjà d’élaborer des cuvées de Vins Doux Naturels Muscat de Rivesaltes, Rivesaltes, Banyuls et Maury dans des conditions très confortables.
Le Muscat d’Alexandrie est cette année remarquable !

Grâce à de beaux volumes, à une maturité polyphénolique très proche de la maturité alcoolique donnant des vins aromatiques et de bel équilibre, 2011 sera sans nuls doutes un bon millésime en Roussillon! On parle déjà de la récolte du siècle !!


10:27 Écrit par In Vino Veritas dans Roussillon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.