23/01/2012

Beaujolais: deux générations perdues

C'est un vigneron du Beaujolais, Paul Henri Thillardon, qui le dit à nos confrères de Vitisphere:

"En deux générations, le Beaujolais a réussi à passer d'une vignoble menacé par son succès (qui l'avait mené à la surproduction) à la reconquête d'une image positive par des vignerons qui se sont posé les bonnes questions de fond au bon moment et qui ont produit moins pour gagner en qualité."

Acceptons-en l'augure, M. Thillardon, mais poussons un soupir sur les deux générations perdues qui ont acheté leur Beaujolais pour ce qu'il n'était plus, malgré la pseudo-garantie des AOC, des crus...

Tiens, peut-on retirer l'AOC à tire rétroactif (et rembourser le trop perçu)?

Ce serait rigolo, non?

09:27 Écrit par In Vino Veritas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.