29/04/2012

Primeurs 2011 : Lafite Rothschild ouvre le bal des premiers prix à la baisse

1334668498_g1.jpgPour un négociant achetant des allocations au château Lafite Rothschild, la bouteille 2011 du grand cru classé de Pauillac s'élèvera à 350 € hors taxes. Soit la moitié du prix demandé pour le millésime 2010, qui affichait une hausse de 10 % par rapport au millésime 2009 (pour en savoir plus, cliquer ici). En prenant en compte les 20 % de courtage, le prix de vente au consommateur final devrait dépasser les 420 €.

Le Château Lafite-Rothschild est le premier cru bordelais à annoncer les prix de son millésime 2011 ; une dizaine de jours à peine après la fin de la semaine des primeurs qui avait été agitée par les spéculations sur le niveau de la baisse des prix (pour plus d’informations, cliquer ici). D’après le critique Tim Atkins MW « cette baisse en valeur de 50 % est du niveau de la baisse en qualité ».

Mais selon un professionnel interrogé par l’AFP, « la baisse des prix de Lafite Rothschild est encore trop limitée. Les acheteurs ne se précipitent pas sur ces allocations, car ils s’attendaient à des prix plus bas. » Selon cette source, des baisses trop peu substantielles ne seront pas facilement acceptées pour des châteaux moins côté en Chine.

Interrogé par la revue britannique Harper, Max Lalondrelle (acheteur de Bordeaux pour Berry Bros & Rudd) estime que « l’annonce précoce des prix de Lafite ne devrait pas avoir un grand impact sur les autres premiers crus. Les autres châteaux vont encore attendre une ou deux bonne semaines, le temps de bien y réfléchir. Pas tant parce qu'il existe des vins de Lafite moins chers sur le marché, mais parce qu'il y a plein de Mouton, Haut-Brion, Margaux et Latour qui sont prêts à la consommation et qui sont vendus moins chers. » (Vitisphère)

 

11:06 Écrit par In Vino Veritas dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.