13/06/2012

Soupçons de fraude chez Labouré-Roi

Selon nos confrères bourguignons du Bien Public et du Journal de Saône et Loire, quatre dirigeants du négociant Labouré-Roi, à Nuits Saint Georges, ont été placés en garde à vue la semaine dernière par les gendarmes. Leur serait reproché une série de fraudes aux appellations, mais aussi aux médailles.

Ces arrestations font suite à 18 mois d'enquête de la section de recherches de la gendarmerie de Dijon.

Selon les quelques élements rendus publics, "entre 2005 et 2009, plus de deux millions de bouteilles auraient été vendues avec des étiquettes ne correspondant pas au contenu. La maison Labouré-Roi, qui est aussi un éleveur réputé, aurait également créé des excédents en trichant sur les quantités de vin manquant naturellement dans les tonneaux pendant l’élevage (la « part des anges »), et en comblant ces manques avec des vins de table. Des vins coupés auraient également été mis en bouteille, et des médailles qui n’existaient pas auraient été apposées sur des étiquettes pour des produits qui n’avaient pas obtenu de prix. Grands crus, premiers crus ou appellations village, l’ensemble de la production de la maison de négoce nuitonne serait concernée". (Source: Journal de Saône et Loire).

Au Bureau Interprofessionnel des vins de Bourgogne, Michel Baldassini attend d'en savoir plus pour se prononcer, et tous les professionnels interrogés évoquent la présomption d'innocence.

Pourtant, l'avocat du groupe nuiton "assure que la situation était en train de s'assainir au moment où les contrôles ont été effectués" (source France Inter); alors on se pose des questions. Ne serait-ce que sur la lenteur de l'enquête.

Quoi qu'il en soit, il s'agit de la deuxième affaire du genre en Bourgogne, en quelques semaines.

Hervé Lalau

15:06 Écrit par In Vino Veritas dans Bourgogne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.