13/10/2012

Finlande, Norvège et Suède : trio d'avenir du marché européen des vins ?

system bolaget Sweden.jpg« La Finlande, la Norvège et la Suède sont les trois rares marchés européens à bien se porter dans une environnement souffrant de taxes en hausse et d’incertitudes économiques » pour Maria Troein, rédactrice d’un récent rapport de l’agence Wine Intelligence sur ces marchés. Elle y avance que l’on trouve dans ces trois pays 13 millions de consommateurs de vins (soit 90 % de la population adulte) et qu’en 2011 33 millions de caisses y ont été importées.
Si le vin est plus populaire que la bière en Suède, ce n’est le cas ni en Finlande ni en Norvège. Ces marchés sont en effet hétérogènes : 60 % des consommateurs Suédois de vins dégustent des rosés contre 33 % en Finlande. Ces trois marchés septentrionaux ont cependant un point commun majeur : ils sont contrôlés par des monopoles d’Etat. « Le système monopolistique de distribution est un pli à prendre et il y a parfois de hautes barrières d’entrée, mais les consommateurs sont très impliqués et prêts à dépenser pour des vins de qualité ou des marques reconnues : ce qui est très rare dans le reste de l’Europe »  ajoute Maria Troein.
En 2011, la Norvège était le quinzième pays consommateur de vins français en valeur (111,43 millions d’euros, +0,61 % par rapport à 2010), la Finlande arrivait en vingt-et-unième place (62,15 M€, +2,41 %) et la Norvège en vingt-quatrième position (49,28 M€, +2,49 %). L’an dernier, la Finlande a établi un record en important 672 000 hectolitres de vins pour 175,6 millions d’euros (respectivement +0,9 et +5,3 %). En 2011, 50 % des volumes de vins importés en Suède l’étaient en vrac. Durant le premier semestre 2012, la Norvège a importé 196 000 hectolitres de vins en vrac (+7,1 %), dépassant les importations de vins embouteillés.
Sources : Wine Intelligence, UbiFrance, OeMV

08:12 Écrit par In Vino Veritas dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.