11/10/2013

Olivier Poussier: un coup de coeur "Acústic"

J'ai rencontré Olivier Poussier (Meilleur Sommelier du Monde 2000) à Bruxelles ce mardi, il présentait des accords vins & mets concoctés pour la maison Lionel Osmin (que je vous recommande chaleureusement, et j'y reviendrai).

Olivier et moi nous connaissons un peu pour avoir participé au même concours des vins corses, à Liria, il y a deux ou trois ans. A bâtons rompus, nous avons discuté de nos coups de coeur récents. Je dois dire que je m'attendais à peu près à tout de sa part - car je sais que c'est un fouineur. Un Châteaumeillant, un Cornas, un Irouléguy, un Patrimonio, un Marestel... et bien non, il me parla d'un vin d'Espagne, un Montsant Blanc du Domaine Acústic. Grenache blanc, Macabeu, Lledoner et Pansal (xarello) - on pourrait presque être en Roussillon, mais on est en Province de Tarragone, non loin du Priorat.

Acustic Blanc.jpg

Je le connais aussi. Et je confirme: un blanc du Sud aussi frais, au nez aussi fin (poire, pêche blanche, frangipane...), au bois aussi bien intégré, au gras aussi délicat, année près année, c'est vrai que c'est assez rare.

Ma surprise était d'autant plus grande d'entendre ce nom dans la bouche d'Olivier que lui travaille en France, où il reste bien difficile de se fournir en vins étrangers. Voila bien l'illustration de son côté défricheur.

Ici, en Belgique, pour les vins d'Espagne, il y a moins de mérite à connaître le vin d'Albert Jané, d'être en résonance avec son Acústic. Nous avons une effet une belle brochette d'importateurs; et notamment, pour cette cave en particulier, celui qui reste pour moi la référence: La Buena Vida. C'est d'ailleurs grâce à Wim Vanleuven, infatigable missionnaire des grands vins espagnols, que j'ai découvert cet Acústic, et avec lui, la DO Montsant en blanc.

o_poussier.jpg

Olivier Poussier

Bref, les grands esprits se rencontrent! Amis Français, je ne vous souhaite qu'une seule chose: pouvoir un jour tomber sur une bouteille de ce vin, et partager avec Olivier et moi ce coup de coeur inattendu.

Hervé Lalau

 

07:22 Écrit par In Vino Veritas dans Espagne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.