08/05/2014

C'est en forgeant...

Au sein de la gamme dite des "Parcelles", de Gérard Bertrand, il y a un vin que je suis depuis quelques années déjà, son Corbières Boutenac «La Forge»  Un vin issu d’une sélection de parcelles (Syrah et Carignan) du domaine de Villemajou; au lieu dit «La Forge». Tout simplement.

Rassurez-vous, il ne vous promet pas de coups de marteau dans la tête; mais il est joliment ciselé. Voici mes notes à propos du 2011 dégusté au cours de Millésimes en Languedoc.…

Au nez, le fruit noir (cassis, mûre), s'habille de cuir, mais aussi d'épices (poivre noir, réglisse) et de fumé; la bouche présente une très belle charpente. Pas de vanille, juste un peu de grillé et de moka, un très bel élevage. C'est puissant, mais soyeux jusqu'en finale. 

produits_photo3_119-1.jpg

"Une poigne de fer dans un gant de velours", comme dit l'expression consacrée; ou plutôt, l'élégance d'un vrai seigneur dans un maillot de rugby...

En France, on n'aime guère ceux qui réussissent dans les affaires; en plus, le petit vigneron a généralement meilleure presse que le gros négociant. Comme si la réussite devait toujours cacher des choses inavouables. Gérard Bertrand est pourtant fils de vigneron; Villamajou, c'est le domaine familial.

Ici, en tout cas, le forgeron a bien forgé. N'est-ce pas ce qui importe au buveur honnête, à celui qui prend le vin pour ce qu'il est, à celui pour qui la vérité est dans le verre? Ici, dans le verre, il y a des raisins des Corbières, et beaucoup de soin, ça saute au nez; la passion de bien faire et de faire vivre le païs.

 

Hervé Lalau

Importateur: VASCO

07:29 Écrit par In Vino Veritas dans Languedoc | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : languedoc, géranrd bertrand |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.