03/06/2009

Niepoort: la magie d’un grand terroir

Le plus Portugais des Bataves (ou serait-ce l’inverse?), j’ai nommé Dirk Niepoort, a toujours été un champion du terroir; partant du principe qu’on contrôle mieux la qualité des raisins de ses propres vignes, il décide d’acquérir la Quinta de Napoles et la Quinta Carril, dans le Cima Corgo. Une première, pour une maison qui ne faisait alors qu’élever les vins. C’était en 1987.
Quel meilleur hommage rendre à son travail que de vous présenter, issus d’un des plus grands terroirs de rouge au monde… deux de ses blancs. Enfin un Porto blanc qui ne vous anesthésie pas la bouche par l’alcool et le sucre. Enfin un Douro blanc qui ne tombe ni dans l’oxydé, ni dans le tout technologique!
Qu’on se rassure, Dirk élabore aussi de grands rouges, secs comme son Douro, ou généreux comme seuls les grands Portos savent l’être.

Et maintenant, les commentaires, signés Marc Vanhellemont:



Apéritif cosy, Porto blanc 10 ans


La robe étincelante lance des escarbilles cuivrées, des étoiles dans les yeux, voilà pour l’âme. Le nez nous installe au plus profond d’une causeuse, les pieds sur un pouf moelleux, une tasse de moka en main, nous plante un puro dans le bec, voilà pour l’esprit. Une douceur croquante envahit la bouche, sucre candi légèrement caramélisé, un rien brûlé, un peu amer, bitter qui relance la fraîcheur, équilibre la bouche, étale la pâte de chocolat, froisse le bouquet odorant de fenugrec. On se laisse aller, on est simplement bien.


Un mariage printanier: salade de poitrine de caille et Niepoort Redoma blanc 2007


On attendait le Redoma sur le poisson, le voilà sur la volaille. Anisé, gras, minéral, floral et fruité, il fait merveille sur la caille, lui apportant un fumé supplémentaire, ainsi qu’un juteux qu’on n’aurait jamais soupçonné. La sarriette ne le dérange pas, sa légère note vanillée l’emballe.
A chaque gorgée, la caille se parfume d’aubépine, de fleur d’oranger et d’aiguilles de pin. Plus élégante qu’une intrigante, elle veut dans nos mémoires laisser une trace indélébile. Quant aux légumes de saison, le minéral du Douro en révèle chaque parfum, il en augmente le croquant par sa fraîcheur, les épluche pour qu’on les déguste jusqu’au cœur.
Rabigato, Codega, Donzelinho, Viosinho et Arinto, vignes de plus de 40 ans. Élevé pendant 8 mois en barriques de chêne.

17:37 Écrit par In Vino Veritas dans Portugal | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |